Comment dresser une table de restaurant comme un professionnel ?

Comment dresser une table de restaurant comme un professionnel ?

Pour réussir dans le milieu de la restauration, il faut fournir un service irréprochable. En outre, si la qualité des repas représente 70 à 80 % de la réussite d’un restaurant, il est important de miser sur d’autres facteurs. La décoration et l’accueil sont quelques exemples. Ce qui peut attirer plus de clients, c’est le dressage de la table. En effet, lorsque cet aspect est maîtrisé, il y a de fortes chances que le restaurant voit sa renommée grandir. Comment faire un dressage de table professionnel ? Le point dans cet article.

Bien plier les serviettes de table

éléments qui sautent à la vue. Pour cette raison, il est important de bien les plier afin de présenter un dressage parfait. La forme normale pour une serviette est le triangle. Ainsi, les plis appliqués doivent nécessairement conduire à cette forme.

A lire en complément : Que proposer pour un cocktail d'entreprise ?

Lorsque la serviette à poser ressemble à un petit carré, elle doit être pliée en deux pour donner la forme normale. Dans le cas où elle serait plus grande, il faut appliquer trois plis pour obtenir le triangle. Dans un premier temps, il faut plier à moitié et ensuite le refaire une seconde fois.

Plier et disposer les serviettes du côté droit des sets de table est un plus pour un dressage parfait. Pour une touche personnelle, il serait intéressant d’ajouter au bout de chacune d’elle le nom ou le logo du restaurant de sorte à les rendre visibles. Pour un tel résultat, le restaurateur devra notamment prévoir à l’avance ses stocks de serviettes personnalisées de couleur pour la saison en cours, stocks qu’il pourra obtenir chez Oscar De La Table. C’est une touche de professionnels.

A lire également : Comment rattraper la ganache au chocolat trop liquide ?

Disposer les sets de table pour faciliter les mouvements

Le set de table est le premier élément qu’on retrouve sur une table. Pour un dressage professionnel dans un restaurant, il ne doit en aucun cas être sale. Par conséquent, il est recommandé de toujours mettre la table propre en essuyant toutes les traces de nourriture ou de poussière.

Pour ce qui est du positionnement, le set de table doit pouvoir être positionné droit et parallèlement au bord de table. Le but, c’est de permettre à chaque invité de se mouvoir facilement. Il est en effet gênant de bouger et d’avoir un set de table qui colle à la peau ou entrave la libre circulation.

En plus de bien disposer le set de table, il est important de l’assortir à la décoration ou apporter un certain contraste. Dans l’un ou l’autre, il doit être visible.

Mettre les assiettes à portée de main

Les assiettes sont les accessoires dans lesquels la nourriture est présentée à la clientèle. Pour cette raison, ils doivent être visibles et surtout à portée de main. Pour un dressage professionnel, les assiettes doivent se mettre au milieu du set de table. Autour d’eux seront positionnés les couverts. Toutefois, il y a des subtilités pour le positionnement des assiettes. Par exemple, une assiette de pain sera mise en haut et à gauche du set de table.

Placer les couverts suivant le menu

Lorsqu’il faut mettre un couvert pour l’entrée ou le plat principal, la fourchette et le couteau sont placés parallèlement de chaque côté du set de table. À gauche, les fourchettes et à droite les couteaux.

Dans le cas où il y aurait un dessert, la fourchette et la cuillère qui servent généralement de couverts sont placées en haut du set de table. Elles restent toujours parallèles.

Disposer les verres à former un triangle

Tous les verres restent du côté droit du set de table. En premier lieu, le verre de vin blanc se met au-dessus du couteau. Viennent successivement le verre de vin rouge et celui pour boire de l’eau. Le but, c’est de former un triangle. Il est important de maintenir les verres propres.

En conclusion, pour dresser une table comme un professionnel, il suffit d’appliquer à la lettre les différents conseils ci-dessus ou faire appel à un coache déco, d’après le Parisien.