Comment proposer une viande de qualité à la vente ?

Comment proposer une viande de qualité à la vente ?

Si vous proposez sur le marché des produits préparés à base de viande, il faut vous munir de bons outils de traitement afin d’offrir une viande de qualité à vos clients. Zoom sur ces outils.

Les bons outils de traitement de la viande

Actuellement, il existe de nombreuses machines spécifiques destinées au traitement de la viande. Nous vous conseillons d’utiliser par exemple :

A lire également : Dulce de batata : recette traditionnelle et bienfaits santé

  • une machine séparatrice de viande

Elle s’occupe de la découpe de la viande et du désossage de manière performante. Vous trouverez des séparatrices de viande en forme de S ou en C. Avec la séparatrice S, la viande est soumise à une pression importante et passe ensuite par un filtre avec des orifices d’un millimètre de diamètre.

L’opération permet d’avoir une viande sous forme de pâte fluide compacte et sans fibres. En effet, sa fonction est de séparer automatiquement les tendons, les nerfs et les cartilages. Grâce à cela, vous avez une viande de qualité supérieure et sans gaspillage.

A lire également : Une sélection de cadeaux gourmands pour vos clients ou salariés

Pour en savoir plus sur la séparation des viandes, consultez des plateformes telles que https://www.lima-france.com sur lesquelles vous trouverez de nombreuses informations, notamment en ce qui concerne les spécifications machines et les principes de séparation.

  • une désosseuse mécanique

Il y a deux types de désosseuses mécaniques, celles en forme de D ou en S. Les désosseuses D sont conçues pour produire une viande à gros grains à rendement optimum. Contrairement à la séparatrice S, la viande est soumise à une faible pression et passe par un filtre avec des orifices de 3 millimètres. Le processus produit une viande à gros grain de haute qualité.

usine viande machine séparation

Où trouver de la viande de bonne qualité ?

La qualité d’une viande ne réside pas simplement dans la méthode de traitement. Peu importe l’efficacité des outils, le résultat dépendra tout d’abord de l’origine de la viande. Pour cette raison, il y a différents facteurs à prendre en compte.

D’abord les caractéristiques génétiques de l’animal. Lorsque la viande est prélevée, il faut prendre en compte la race de l’animal, son âge et sa catégorie. C’est ce qui va déterminer la qualité de la viande. En effet, il a été prouvé que la tendreté de la viande évolue peu chez les animaux de jeune âge, et qu’elle diminue chez les adultes.

Ensuite le mode d’élevage. Le mode de vie des animaux affecte aussi la qualité de leur viande. Lorsqu’ils vivent dans des espaces aérés et propres, sans recourir à des enclos individuels, ils sont moins stressés et gardent une bonne condition physique. Ainsi, leurs viandes sont tendres et vous ne risquez pas qu’elles soient contaminées par le goût aigre du stress.

Pour vendre une viande de bonne qualité, il faut que vous trouviez le bon fournisseur de viande, mais aussi que vous vous équipiez de bons outils de traitement comme des machines séparatrices ou une désosseuse mécanique. Alors si vous êtes à la tête d’une industrie de vente de viande, n’hésitez pas à vous munir de ces outils performants. La qualité de votre viande sera excellente et les clients seront ravis !

L’importance du respect des normes sanitaires dans la production de viande

La production de viande doit respecter des normes sanitaires strictes pour garantir la qualité et la sécurité du produit fini. C’est un aspect primordial dans toute industrie agroalimentaire, en particulier pour les produits carnés. Effectivement, ce sont des aliments sensibles qui peuvent être porteurs de bactéries dangereuses si le processus de production n’est pas exécuté correctement.

Pour cette raison, vous devez surveiller la production jusqu’à la distribution finale. Les abattoirs doivent se conformer à des réglementations très strictes concernant l’assainissement et le traitement des carcasses, ainsi que leur étiquetage adéquat selon leurs catégories.

Les exploitants doivent aussi s’assurer que tous les équipements utilisés durant tout le processus sont nettoyés régulièrement et désinfectés avant chaque utilisation. Ils doivent veiller à une température optimale tout au long de la chaîne frigorifique afin d’éviter toute contamination ou multiplication bactérienne.

Toutefois, malgré ces précautions prises par l’industrie alimentaire, il reste encore quelques risques liés aux intoxications alimentaires causées par certains types de bactéries comme la salmonelle. Elle peut causer une infection grave chez l’être humain, provoquant fièvre élevée et diarrhée aiguë pouvant mener à la mort dans certains cas extrêmes.

Le respect des normes sanitaires dans la production de viande est par conséquent crucial pour préserver l’intégrité du processus de production, garantir une qualité irréprochable de la viande et éviter tout risque pour les consommateurs. Les industries agroalimentaires ont ainsi un rôle important à jouer dans ce domaine en mettant en place des mesures efficaces d’hygiène et de sécurité sanitaire tout au long du processus. Le maintien constant d’un niveau élevé de qualité est essentiel non seulement pour assurer la satisfaction clientèle mais aussi leur santé.

Les labels et certifications à connaître pour garantir la qualité de la viande

Pour garantir la qualité de la viande, vous devez connaître les différents labels et certifications qui existent. Ces certifications peuvent être délivrées par des organismes indépendants ou gouvernementaux. Elles garantissent une qualité supérieure à celle d’une viande classique.

Le premier label connu est le Label Rouge, créé en 1960. Il signifie que le produit a subi un cahier des charges plus strict que ceux appliqués à une production normale. Pour obtenir ce label, l’éleveur doit respecter toute une série de critères concernant notamment l’alimentation des animaux et leur bien-être. La viande labellisée rouge est donc issue d’animaux élevés dans un environnement respectueux du bien-être animal.

Vient ensuite le logo bio européen qui permet aux consommateurs d’identifier facilement les produits issus de l’agriculture biologique répondant ainsi à certaines exigences : pas d’utilisation de pesticides ni d’OGM, usage raisonné des antibiotiques pour préserver la santé animale, etc.

Les AOP (Appellation d’Origine Protégée) sont aussi très utiles pour garantir la qualité de la viande, car elles certifient que cette dernière a été produite selon un cahier des charges précis et exclusivement dans une zone géographique donnée. Parmi les exemples connus figurent le boeuf charolais ou encore l’agneau du Poitou-Charentes.

Il existe aussi quelques autres labels moins connus mais tout aussi efficaces tels que VBF (Viandes Bovines Françaises), Bleu-Blanc-Coeur ou encore Bio Cohérence.

Soyez vigilant lorsque vous achetez votre viande, et privilégiez toujours les labels de qualité qui garantissent une traçabilité maximale du produit. Bien entendu, ces labels sont souvent plus coûteux que la viande standard, mais ils assurent un produit haut de gamme, sain et durable.

Pour compléter cet article sur la viande de qualité, vous devez préciser que la chaîne d’approvisionnement • éleveurs comme distributeurs • doit respecter des normes sanitaires strictes ainsi que les différentes certifications existantes afin d’assurer aux consommateurs une sécurité sanitaire optimale et un goût supérieur à celui obtenu avec une production classique. Vous devez mettre en avant l’utilisation fréquente des différents labels mentionnés précédemment pour garantir la qualité de la viande.